LE TOGO de Michel Ducaroy

Les canapés

Programme de sièges-coussins tout en mousse. Sans point dur. Architecture typée s’intégrant au mobilier de style comme aux meubles contemporains. 

Le canapé Togo fait partie de ces pièces de mobilier qui nous sont terriblement familières. Il a investi nos intérieurs il y a quarante ans et il s’y trouve encore ! De Los Angeles à la Belgique en passant par Paris, il s’est intégré dans tous les styles de décors. « Quarante ans et pas une ride »… ou presque ! Cette expression bien connue de la langue française ne s’adapte pas très bien au célèbre canapé Togo, conçu en 1973 par Michel Ducaroy pour Ligne Roset.

Et pour cause, des rides ou plutôt des plis, il en a plein et c’est justement son allure fripée qui fait sa singularité. Son créateur reconnaît d’ailleurs ouvertement s’être inspiré d' »un tube de dentifrice replié sur lui-même comme un tuyau de poêle et fermé aux deux bouts » pour lui donner sa forme.Sa structure est ainsi entièrement constituée de mousses de trois densités différentes : mousse polyéther 21 kg/m3 – 3,2 kPa, mousse polyéther 28 kg/m3 – 4,8 kPa et mousse polyuréthane haute résilience 26 kg/m3 – 1,4 kPa. Sa housse, quant à elle, est garnie d’ouate de polyester. Son procédé de fabrication met à l’honneur le savoir-faire des artisans français.Depuis 1973, ils sont une poignée à continuer de lui donner vie dans des ateliers situés dans le Jura. A titre d’exemple, six heures de fabrication sont nécessaires pour fabriquer une grande banquette en cuir.

Différentes déclinaisons de ce modèle de base : un grand canapé, une moyen canapé, une chauffeuse, un pouf, un module d’angle, etc. – jusqu’à constituer toute une collection. Dernière en date : la banquette lounge deux places, pour s’asseoir ou plutôt s’allonger presque au ras du sol.

Le Togo se décline aujourd’hui en 899 coloris et est disponible en cuir, en tissu et même en version enfant !


Les canapés Ploum

 sont le fruit d’une recherche sur le confort. Celle-ci repose sur une combinaison particulière de deux matériaux : l’utilisation conjointe d’un revêtement stretch et d’une mousse hyper-souple. La combinaison de ces deux matériaux, associée à la réelle générosité des dimensions des canapés Ploum, offre un confort extrême et propose différentes postures au corps. Selon la volonté des designers, le grand canapé présente une construction asymétrique : dossier droit un peu plus haut que le gauche, assise droite un peu plus profonde que la gauche, fermeture à glissière de l’arrière du dossier décentrée. Ce grand canapé, qui peut accueillir jusqu’à 4 personnes, présente une angulation légèrement refermée de l’assise qui permet des postures rapprochées favorisant les échanges entre les occupants du siège.

L’extrême souplesse du contact associé à une forme libre font de Ploum un véritable nid : de fait, toutes les positions y sont possibles, le dos et la tête retrouvant le même contact moelleux en n’importe quelle partie du siège, accoudoirs compris.

Le Ploum des frères Bouroullec

LE PRADO

Au-delà de l’exercice de style habituel autour d’un nouveau canapé, qui consiste en une proposition principalement esthétique, Prado est d’abord une approche basée sur l’étude des modes de vie, bref, sur l’être humain. On retrouve ainsi la même ambition que celle qui avait porté la création de Smala au début des années 2000.

Prado consiste en une vaste banquette associable et modulable à volonté, sur laquelle on dispose librement des coussins de dossier pour s’installer au gré de ses envies. Et cette liberté est totale puisque ces coussins, lestés et équipés d’un système antiglisse, n’ont besoind’aucun point d’appui ou d’accroche pour être maintenus. On peut donc même imaginer de les disposer au sol, pour un moment de farniente autour d’une table basse, pendant que la banquette pourra faire office de couchage d’appoint en retournant son coussin d’assise, recouvert au verso, d’un coutil de matelas.

LE PRADO de Christian Werner

TAPIS CHALI 

Tapis  »flokati » tissé main, 100% pure laine vierge, coloris naturel, trame synthétique. Pour les dimensions, tolérance de + ou – 3% en largeur et en longueur.

TAPIS CHALI

LUMINAIRE PARACHUTE 

 Abat-jour en fil d’acier laqué noir satiné (Ø 3 mm) ou en fil d’acier cuivré vernis transparent (Ø 3 mm). Il est possible de monter 1, 2, 3, 4, 5 ou 6 abat-jour à l’endroit ou à l’envers pour composer une multitude de suspensionsdifférentes. Toutefois, toutes les compositions ne sont pas possible. en effet, il faut toujours être au minimum symétrique pour avoir plus d’abat-jour orientés vers le bas que d’abat-jour orientés vers le haut.

L’équipement éléctrique (à commander séparément) comprend 1 ampoule fluocompacte 23W E27 globle diam.120 couleur 827 (blanc chaud), 1 câble électrique noir de 2 mètres et 1 pavillon.

LUMINAIRE PARACHUTE de NATHAN YUNG

LE MIROIR GEOFFREY 

Geoffrey est un miroir-valet à la fois minimaliste par son dessin réduit à l’essentiel mais très spectaculaire par ses dimensions L 147,5 cm x H 192 cm ! Un miroir pour se voir, une coupelle pour déposer ses clés, une barre d’appui pour suspendre un foulard ou un parapluie : Geoffrey est un objet utile très graphique, à la fois stable et léger, à la présence spectaculaire tout en ouvrant l’espace, grâce à son grand miroir.

LE MIROIR GEOFFREY de Alain Gilles

BUREAU TANIS

BUREAU TANIS de Pierre Daupin
BUREAU TANIS de Pierre Daupin

Après son premier succès aux Arts Ménagers de Paris en 1953, Pierre Paulin commence dès 1954 une collaboration avec Thonet-France pour qui il dessine en particulier des bureaux et des chaises. C’est à cette époque qu’il a conçu le bureau modèle  » CM 141  ». Ligne Roset réédite ce bureau en 2008 sous le nom de Tanis. Son dessin originel est scrupuleusement respecté mais les finitions  » modestes  » de l’époque sont enrichies et actualisées.

Le plateau écritoire est réalisé en stratifié  »FENIX » noir, toucher soft et résistant aux rayures, assorti au piétement en acier laqué noir tandis que le bloc 2 tiroirs est plaqué en noyer naturel. 

Ligne Roset

160 ans de création
« A l’instar des plus belles entreprises légendaires du luxe international, l’histoire de Ligne Roset s’enracine dans le patrimoine artisanal français…
En 150 ans, la marque Ligne Roset est devenue le symbole d’une élégance de vie, l’empreinte d’un luxe signé des plus grands talents du design contemporain à travers le monde. Le premier éditeur-fabricant-distributeur de mobilier contemporain français décline aujourd’hui tout un art de vivre dans une collection complète de sièges, de meubles, d’objets déco, de luminaires, de tapis, de tissus… Un univers à part, où certains produits, comme le Togo, appartiennent désormais à la légende du design du XXème siècle. Où chaque produit a été pensé par son créateur pour faire du bien autant à l’œil qu’à l’âme.